Twitter LinkedIn RSS

devenez signataire de la charte
de la commande publique en bretagne

formats

RESEAU DE DECIDEURS – Entretien avec Bernadette Loisel, Chef de projet régional à la Chambre d’agriculture de Bretagne


Depuis 2011 la Chambre régionale d’agriculture de Bretagne œuvre pour le développement de l’approvisionnement local, régional et national en restauration collective.

Par la mise en œuvre du projet régional « Approvisionnement local de la restauration collective », elle accompagne les entreprises agricoles et agro-alimentaires dans leurs actions de développement économique pour un meilleur accès à la commande publique en collaboration avec les Chambres de Métiers et de l’Artisanat et les Chambres de Commerce et d’Industrie.

BernadetteLoisel2016

La Chambre régionale d’agriculture de Bretagne réalise des opérations de sensibilisation auprès des élus locaux bretons, en collaboration avec le syndicalisme agricole.

Ainsi, lors du colloque le 9 mars dernier à Saint-Malo sur les achats alimentaires de proximité en restauration collective, la Chambre régionale d’agriculture de Bretagne et l’Agence Déclic proposaient un atelier intitulé : Pensez et rédigez différemment votre cahier des charges achats.

Ce fut l’occasion de montrer, étape par étape, comment passer du projet alimentaire au marché public : connaître précisément la politique de la collectivité en termes d’achats responsables, faire un état des lieux, connaître l’offre locale, traduire le projet en un contrat.


Responsable du projet régional de la Chambre d’agriculture de Bretagne, Bernadette Loisel nous explique la démarche et les raisons de sa participation aux réflexions et travaux de l’Association Breizh Small Business Act.

Barrette2boutons

Quel est le sens de votre engagement aux côtés de l’association Breizh Small Business Act ? De quelle manière collaborez-vous avec elle aujourd’hui ?

Nous avons signé la charte de la commande publique en 2014 convaincus de l’importance des actions de cette association en faveur d’une commande publique plus transparente et plus lisible. Nous sommes très sensibles à ces problématiques d’autant que les entreprises des filières agricole et agro-alimentaire se heurtent toujours à des difficultés pour répondre aux marchés publics : méconnaissance de leur fonctionnement, crainte que les conditions d’achat (notamment les prix) soient en-deçà du seuil de rentabilité…

C’est pourquoi, les Chambres d’agriculture de Bretagne ont souhaité endosser le rôle de passerelle entre le secteur public et les acteurs économiques afin de les sensibiliser à la nécessité de mieux se connaître et se comprendre (métiers, culture, objectifs…) et les accompagner dans leurs démarches pour rapprocher l’offre de la demande de manière favorable.

En cela, nous sommes très proches des valeurs et des motivations de Breizh Small Business Act : dialogue et liberté de parole, mobilisation des expertises, partage des bonnes pratiques.

Barrette3boutons

Quels sont, selon vous, les atouts et points forts de l’association ?

L’association a la particularité de réunir l’ensemble des acteurs, d’un bout à l’autre de la chaîne de la commande publique : les donneurs d’ordre publics, les opérateurs économiques ainsi que les réseaux de décideurs.
La diversité de ses membres est une vraie valeur ajoutée qui permet des échanges riches et constructifs et concourt à une meilleure approche des métiers de chacun, faisant de cette association un lieu de concertation utile pour construire l’avenir.

Barrette4boutons

LogoChambreAgricultureSon action est-elle utile pour les acteurs économiques bretons et pensez-vous qu’elle est complémentaire avec les actions que mène la Chambre régionale d’agriculture de Bretagne ?

Notre participation aux travaux de l’association est l’opportunité d’expliquer nos actions en faveur de la commande publique de la restauration collective. Comme elle nous défendons l’idée d’une démarche globale et d’une mise en réseau de l’ensemble des acteurs de la commande publique : donneurs d’ordres, acteurs économiques, transformateurs des produits agricoles dans la restauration collective.

Nous sommes très attachés au principe d’une commande publique qui profite aux entreprises du territoire par la promotion de l’achat local et des circuits de proximité. C’est un enjeu économique et de développement durable.

Par ailleurs, le projet d’ouverture des données des marchés publics, concrétisé au travers du portail prototype My Breizh Open Data, est une initiative très intéressante qui permettra aux entreprises agricoles et agro-alimentaires de connaître, de façon claire et transparente, les montants des marchés publics dans leur secteur. Pour nos membres, ces données sont essentielles pour évaluer le chiffre d’affaires potentiel sur le marché de la restauration collective ; jusqu’à ce jour, nous connaissions le  nombre de repas servis chaque année en Bretagne (175 millions) mais plutôt mal le volume d’affaires qu’il représente. Cet observatoire régional devrait permettre de combler cette lacune.

Barrette

Quelles actions menez-vous en Bretagne pour sensibiliser les élus locaux au développement de l’approvisionnement en produits agricoles locaux dans la restauration collective ?

Notre credo consiste à dire que « acheter français » (en tenant compte du fait que le Code des marchés publics interdit le « localisme ») et privilégier les circuits de proximité sont l’occasion pour les acheteurs publics de soutenir le développement économique de l’agriculture bretonne, et française plus globalement.

C’est pourquoi, dans leur mission d’expertise, les Chambres d’agriculture de Bretagne agissent pour faciliter l’introduction de produits locaux dans la commande publique. L’expérience montre qu’il est possible de faire évoluer les marchés publics mais que cela nécessite au préalable une impulsion politique des élus, leur formation ainsi que celle des gestionnaires sur les modalités juridiques possibles pour intégrer des produits locaux.

En Bretagne, nous proposons des ateliers « Commande publique et Filières de proximité » aux élus locaux ainsi que des conseils pour que, lors de l’écriture des cahiers des clauses techniques particulières, les critères de jugement des offres permettent aux entreprises qui s’approvisionnent en matières premières locales de soumissionner à ces marchés.

Dans ce contexte nous pensons qu’il serait intéressant, au sein de l’association Breizh Small Business Act, de créer un groupe de travail spécifique sur les enjeux de la commande publique alimentaire pour le développement des filières agricoles locales. Notre action concertée peut permettre de faire avancer la question de la commande publique dans ce secteur, j’en suis convaincue.


A propos des Chambres d’agriculture de Bretagne

Au cœur d’un puissant réseau de compétences breton (organismes de recherche, instituts, organisations économiques, collectivités territoriales, entreprises agro-alimentaires, coopératives agricoles…) et partenaires de nombreux réseaux locaux d’agriculteurs, les Chambres d’agriculture de Bretagne sont des acteurs présents et importants sur le territoire breton. Elles comptent 180 membres élus représentant la profession agricole de la Bretagne. Les Chambres emploient 650 ingénieurs et techniciens chargés de relayer les orientations professionnelles et d’orchestrer les actions sur le terrain auprès de 51.500 agriculteurs et 25.000 salariés agricoles et aides familiaux.
Etablissements de droit public, inscrits dans le code rural, leurs missions, de même que leurs projets et leur éthique sont dédiés au développement de l’agriculture de la Bretagne :
• Anticiper les évolutions, innover, créer et diffuser des références par le réseau de Recherche / Développement / Formation, par les études et les prospectives économiques,
• Accompagner les agriculteurs dans l’évolution et l’adaptation de leurs entreprises au travers de la formation et de conseils stratégique, juridique, technique, agronomique…,
• Représenter les intérêts du monde agricole et collaborer avec l’ensemble des organisations professionnelles agricoles.
En savoir plus : http://www.bretagne.synagri.com/

 

Commentaires fermés sur RESEAU DE DECIDEURS – Entretien avec Bernadette Loisel, Chef de projet régional à la Chambre d’agriculture de Bretagne.
Home News RESEAU DE DECIDEURS – Entretien avec Bernadette Loisel, Chef de projet régional à la Chambre d’agriculture de Bretagne
credit
© Breizh Small Business Act