Twitter LinkedIn RSS

devenez signataire de la charte
de la commande publique en bretagne

formats

L’achat public : une montagne ?

Cet article est tiré de la présentation faite à l’assemblée générale de l’association du 28 avril 2017

Les marchés publics avant BSBA

Au-delà du concept d’un SBA breton souvent mal identifié (voir l’article un SBA à la bretonne), c’est tout le projet de l’association qui, même si elle est une évidence pour chacun de ses membres, n’est pas toujours simple à expliquer.

C’est lors d’une réunion de bureau, où nous débattions sur les enjeux de notre association, que la métaphore est apparue comme une évidence, comme un bon moyen de présenter ce projet dans ses grandes lignes. Et la montagne, même si elle est rare en Bretagne, semble le mieux représenter l’objet de notre l’association: les marchés publics.

Au début des années 2000, les marchés publics étaient souvent perçus comme un sommet de haute montagne : la procédure était décrite comme longue et pleine d’embuches, avec beaucoup de candidats mais peu d’élus. Surtout, il était pratiquement impossible de communiquer entre acheteurs et entreprises. Chacun de son côté, comme les deux versants d’une montagne, qui ne se voient pas, ne communiquent pas et où les acheteurs et les « rares » élus (appelés « attributaires des marchés » dans le jargon, ne se retrouvaient ensemble qu’une fois le marché obtenu. Jusqu’alors, ils ne s’étaient jamais croisés!

 

L’arrivée de Breizh Small Business Act

Difficile dans ces conditions de faire un achat public performant: c’est comme achèter sans avoir pu voir la marchandise avant! C’est le constat des fondatrices de l’association en 2011, vite rejointes par des personnes qui partageaient le constat et la conviction qu’il fallait agir.

Pour en prendre conscience, avec le recul et la vision globale nécessaires, l’association s’est constituée d’opérateurs économiques (comprenez « entreprises » pour les non initiés)  et acheteurs publics créant ainsi un espace hors marchés où ils pouvaient agir ensemble. L’association est devenue alors comme un ballon dirigeable volant au-dessus de la montagne mais ne l’atteignant jamais.

 

La charte de la commande publique bretonne

Dans cette perspective de relier ces deux versants de la montagne, la première production de l’association a été en 2014 la publication de la charte de la commande publique bretonne, ce qui lui a permis de se doter de bases solides à son projet

Un comité de rédaction de BSBA regroupant des représentants de nombreux acteurs de la commande publique a retenu 6 engagements. Ceux-ci ont pour objectifs de garantir une action de tous pour une Stratégie du Bon Achat en Bretagne. Véritable outil de bonnes pratiques, cette charte est comme une carte distribuée à tous pour pouvoir se repérer dans la montagne des marchés publics.

Son actualisation en 2016, intégrant les grands changements des textes de 2015 et 2016, a marqué non seulement la confirmation de l’intérêt de ce support auprès des acheteurs, mais aussi l’entrée de la préfecture de Bretagne dans la démarche, signe fort de la nécessité de l’engagement de tous.

 

Breizh SBA : précurseur et activateur

Mais BSBA devait aller plus loin. Après la charte, l’association a pu se consacrer à un projet fondamental pour les marchés publics bretons : l’anticipation sur l’exigence légale de publier les données des marchés publics et la création d’un modèle opérationnel de plateforme en mode « open data ».

 

 

 

Lancé dès 2014, le projet baptisé « My Breizh Open Data » a été possible grâce au soutien de la Région Bretagne, de fonds européens (FEDER) et de la Caisse des Dépôts et consignations.

Équipé d’une carte (la Charte) pour mieux s’orienter dans la montagne, la plateforme « My Breizh Open Data » ainsi créée permettait d’émettre à destination de tous les informations essentielles sur les marchés publics, tel un émetteur permet de renseigner ceux qui l’écoutent.

 

 

 

Breizh SBA en 2017 : le réseau breton de la commande publique

 

Aujourd’hui, d’autres équipements sont nécessaires pour rendre plus performants les acteurs bretons de la commande publique, dans un contexte maîtrisé. Des travaux ont permis d’avancer sur un sourcing en mode plateforme. Celle-ci sera un enjeu majeur pour demain, probablement possible à l’échelle régionale. Ce sourcing sera un moyen efficace de faire se rencontrer les opérateurs de chaque versant, comme un téléphérique en station qui permettrait de les relier.

 

 

 

 

 

 

 

D’autres pistes sont à explorer, pour équiper complètement les acteurs de la commande publique est en faire des alpinistes performants.

 

 

 

 

 

 

La priorité de l’association est désormais de faire connaître son projet et surtout de regrouper tous ceux qui y sont impliqués dans un réseau actif et porteur de valeurs utiles au développement économique du territoire.

 

 

 

 

Xavier Boivert

Président de Breizh Small Business Act

Illustrations © Marie Stum

 

Commentaires fermés sur L’achat public : une montagne ?.
Home a la une L’achat public : une montagne ?
credit
© Breizh Small Business Act