Twitter LinkedIn RSS

devenez signataire de la charte
de la commande publique en bretagne

formats

Le Préfet de la région Bretagne signe la Charte régionale de la commande publique.

Le 8 décembre dernier, Christophe Mirmand, Préfet de la région Bretagne, en présence de Hind Saoud, Conseillère régionale en charge de la commande publique et de la politique d’achat du Conseil régional de Bretagne et de Jennifer Barnabé, Présidente de l’association Breizh Small Business Act, a signé la charte régionale de la commande publique.

signature-charte-8-decembre-2016

Elaborée en mai 2014 par l’association Breizh Small Business Act afin d’encourager les acheteurs publics et les opérateurs économiques à agir ensemble pour une commande publique équitable et rénovée, la charte régionale de la commande publique, bénéficie d’ores et déjà de l’engagement de  nombreux acteurs publics et privés dont le Conseil régional de Bretagne et l’association Produit en Bretagne.

Cette nouvelle étape ravie l’association. Elle sera, sans nul doute, de nature 20161208_182454à promouvoir à l’échelle régionale la modernisation de la commande publique et ainsi nous permettre collectivement de concevoir des politiques d’achats plus efficientes au bénéfice de l’économie bretonne.

Nous espérons que beaucoup d’autres acheteurs publics s’engagent aux côtés des opérateurs économiques par la signature de la charte régionale de la commande publique et rejoignent l’association pour contribuer activement aux projets qui l’animent.

 

Commentaires fermés sur Le Préfet de la région Bretagne signe la Charte régionale de la commande publique..
formats

My Breizh Sourcing

L’association poursuit la déclinaison des autres engagements de la charte de la commande publique et entreprend maintenant de faciliter la pratique du sourcing en proposant une mise en réseau des acteurs privés et publics de la commande publique en Bretagne. Ce projet sera lancé officiellement à l’occasion du BarCamp du 8 décembre 2016, qui se tiendra au Conseil régional de Bretagne, intitulé : « La commande publique augmentée par la donnée, l’exemple de l’approvisionnement de proximité en restauration collective ».

La genèse du projet


Après avoir élaboré la Charte  régionale de la commande publique, laquelle définit 6 engagements en faveur d’une commande publique efficiente et responsable, et avoir été à l’initiative du prototype d’observatoire régional de la commande publique, initiative saluée nationalement, l’association s’attaque aux modalités de mise en œuvre opérationnelle du sourcing.

Défini comme méthode d’identification des opérateurs économiques, le sourcing (ou sourçage), contribue à la réussite de la définition préalable des besoins, qui incombe aux acheteurs publics.

Cette méthode doit constituer une pratique habituelle de recherche d’informations permettant d’assurer la neutralité requise au regard des principes généraux de la commande publique.

Cette mise en réseau des acteurs de la commande publique s’inscrit pleinement dans le cadre de l’engagement n° 3 de la charte : « Valoriser l’implication territoriale par la connaissance des savoir-faire et des politiques publiques locaux » et trouve son application dans une nouvelle approche du sourcing, pratique qui est maintenant officiellement encouragée.

BoutonBSBA

Les enjeux

« Avant d’être un acte juridique, l’acte d’achat est un acte économique ». Tel est l’esprit de la récente réforme des marchés publics. Ainsi, l’accès des petites et moyennes entreprises à la commande publique demeure au centre des préoccupations. Un sourcing pertinent le rend possible, en favorisant le rapprochement de l’offre et de la demande.

BoutonBSBA

Objectifs et démarche

Pour y parvenir, l’association Breizh Small Business Act entend travailler  avec les filières concernées à la définition d’un langage commun entre acheteurs publics et opérateurs économiques et à la réalisation d’un espace numérique de mise en réseau permanente et dynamique.

Une première version de l’application sera révélée et challengée à l’occasion du BarCamp du 8 décembre, qui se tiendra au Conseil régional de Bretagne, intitulé : « La commande publique augmentée par la donnée, l’exemple de l’approvisionnement de proximité en restauration collective ».

BoutonBSBA

Commentaires fermés sur My Breizh Sourcing.
formats

[SALON] Breizh ProExpo à Brest le 11 octobre 2016



11 /10/ 16 : Salon Breizh ProExpo à Brest

Jennifer Barnabé, Présidente de l’association et Patrice Remeur, Vice-président ont présenté les enjeux missions de l’association aux entreprises Bretonnes. L’association poursuit la déclinaison des grandes thématiques de son projet engagements de la charte de la commande publique et lance entreprend maintenant un nouveau programme d’actions, visant à rapprocher l’offre et la demande baptisé intitulé My Breizh Sourcing.

Commentaires fermés sur [SALON] Breizh ProExpo à Brest le 11 octobre 2016.
formats

[SALON] Open Data – « Nantes Digital week 2016 » – Ouverture des données essentielles de marchés publics en Bretagne



19/09/16 :Salon Open Data – « Nantes Digital week 2016 » – Ouverture des données essentielles de marchés publics en Bretagne

Jennifer Barnabé, Présidente de l’association Breizh Small Business Act et Anne-Charlotte Duclos, Conseillère à la commande publique au Conseil régional de Bretagne ont présenté le portail My Breizh Open Data – Marchés Publics : les enjeux d’un Open Data relatif aux marchés publics et les étape de la conception du propotype.

support-de-presentation-open-data-marche-public-1

 

http://salon-open-data.fr/restitutions/

Commentaires fermés sur [SALON] Open Data – « Nantes Digital week 2016 » – Ouverture des données essentielles de marchés publics en Bretagne.
formats

[PARTENAIRE] – Société MGDIS, promoteur de l’élaboration et de la publication de formats pivots de données essentielles, au service du développement de l’open-data


MGDISMGDIS, société d’édition informatique basée à Vannes et dédiée au pilotage et à la valorisation de l’action publique, est membre de l’association Breizh Small Business Act depuis 2014.

Au moment de répondre aux questions de l’association Breizh Small Business Act, les principaux contributeurs du projet chez MGDIS, Jean-Philippe GOUIGOUX, directeur technique, Stéphane LE LIONNAIS, directeur marketing, Johann LE LAN, architecte logiciel, Pierre CADIO Chargé de projet marketing et Frank MOSSER, directeur général, ont souhaité insister sur l’importance des projets collectifs fédérant les énergies pour des réussites partagées.

L’histoire de MGDIS est une aventure collective avec des femmes et des hommes qui se mobilisent au quotidien au service des organisations publiques et privées qui leur accordent leur confiance. Dans cet esprit, depuis son origine, la société contribue à des projets associatifs et de recherche, et s’implique dans la formation des jeunes et dans différents projets contribuant au développement des territoires.

Barrette2boutons

Quel sens donnez-vous à votre partenariat avec l’association Breizh Small Business Act ?

Notre vision de l’open-data passe par la nécessité de définir des formats de données publics ouverts et accessibles à tous, de façon pérenne et sécurisée. L’enjeu n’est pas de diffuser des données mais de permettre la réalisation de nouveaux services utiles aux citoyens, aux entreprises, aux associations et aux acteurs publics, en s’inscrivant dans la durée.

Adhérer à une association qui proposait de mettre autour de la table les acteurs publics et privés concernés par la commande publique a été immédiatement validé. Nous nous sommes donc engagés dans une adhésion bénévole et active en participant aux premières réunions de travail pour promouvoir la définition d’un format de données public et ouvert, un bien commun accessible à tous. Ce format a maintenant évolué avec des contributions de plusieurs acteurs et notamment d’autres éditeurs de logiciels. C’est aujourd’hui une grande fierté de voir cette dynamique désormais engagée qui n’aurait pas vu le jour sans Breizh SBA et sans le soutien, sans faille, de la Région Bretagne. Aujourd’hui disponible en open-source sur la forge « Formats Pivots » de l’Adullact, nous espérons que ce format sera bientôt repris par la plateforme Etalab.

Le soutien de MGDIS a également été matérialisé par la mise à disposition gratuite de sa plateforme de diffusion de données en format Odata pour permettre à tout acteur souhaitant contribuer à la démarche, de produire des services d’usage consommant des flux de données normalisés et stables. Cette étape reste à franchir en produisant des services à destination des élus, des entreprises et autres acteurs de la commande publique. La difficulté est réelle car elle impose une réflexion menée en agilité avec des utilisateurs finaux, coûteuse en temps et en pédagogie, ainsi qu’en investissements sur le recueil et la qualification des données. Or, la tentation est grande de proposer rapidement des services de présentation de données, sans grande valeur ajoutée d’usage mais qui démontrent que telle ou telle plateforme sait rapidement produire de beaux graphes ou de belles cartes…

La motivation de MGDIS n’est pas de valoriser sa plateforme mais l’usage de données utiles et ouvertes. La vraie réussite du projet sera de voir des startups s’intéresser aux flux de données disponibles et proposer des services d’usages innovants.

Barrette3boutons

Quels sont, selon vous, les atouts de l’association et ses particularités ?

La particularité de l’association est de se consacrer à un sujet difficile qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mobilisé beaucoup d’énergies de différents acteurs publics et privés et qui reste un défi à relever. La force de l’association est de fédérer des acteurs publics et privés en impliquant des collectivités, des associations, des organisations syndicales et des entreprises dont plusieurs éditeurs de logiciels spécialisés sur le secteur public.

Le soutien d’une région innovante comme la Région Bretagne est une force pour garder le cap et rester focalisé sur la finalité des usages pour répondre aux réelles questions des utilisateurs finaux, sans se perdre dans la démonstration rapide de résultats avec la production d’indicateurs peu fiables et peu utiles.

Barrette4boutons

Comment qualifiez-vous l’action qu’elle mène pour le progrès de la commande publique en France et l’ouverture (open data) des données ?

L’action engagée est d’abord courageuse et exemplaire. Peu de structures publiques ou associatives s’attaquent à des sujets complexes pour lesquels chaque étape est un nouveau défi à relever :

  •  Fédérer des acteurs publics et privés pour définir un format public commun sans se perdre dans la complexité est un premier challenge.
  • Parvenir à agréger des données d’organisations publiques de types et de tailles variés pour produire un volume de données de qualité représentatif de la réalité de la commande publique sur un territoire donné est une autre gageure.
  • Tenir cette promesse dans le temps en résistant aux tentations des uns et des autres d’abandonner la démarche ou de la « privatiser » au service de leurs propres intérêts et sans en faire un enjeu de pouvoir reste un pari difficile à tenir.
  • Enfin relever le défi de produire des services d’usages innovants, utiles et utilisés reste pour beaucoup un graal inaccessible.

Notre souhait est que Breizh Small Business Act réussisse à garder le cap et que nous parvenions ensemble à relever tous ces défis pour contribuer à une meilleure connaissance de la commande publique en France et un meilleur dialogue entre les acteurs publics et privés au service du développement économique de notre pays.

Barrette

Commentaires fermés sur [PARTENAIRE] – Société MGDIS, promoteur de l’élaboration et de la publication de formats pivots de données essentielles, au service du développement de l’open-data.
credit
© Breizh Small Business Act