Twitter LinkedIn RSS

devenez signataire de la charte
de la commande publique en bretagne

formats

Marchés publics et filières de proximité sont à l’étude à Plévin

 

Le 16 juillet 2015, les acteurs de la filière légumes se sont réunis à Plévin près de Carhaix pour « La Récolte 2015 » organisée par Passion Froid Ouest (Groupe Pomona), Gelagri (Paysan Breton) et Produit en Bretagne. A cette occasion, l’association Breizh Small Business Act est intervenue pour présenter son action.

En Bretagne, 13 millions de repas sont servis chaque année dans les lycées bretons représentant plusieurs millions d’euros d’investissement de la part du Conseil Régional et cela sans compter les écoles, collèges ou universités ou encore les cantines des collectivités publiques. On recense plus de 449 établissements de restauration collective en Bretagne. Et pour rappel, la dépense publique représente 20 % du PIB et la commande publique représente près de 15 % du PIB français soit plus de 200 milliards d’euros. En Bretagne, ce sont plus de 2 milliards d’euros d’achats.

La restauration collective publique est donc un formidable levier pour l’agriculture locale et les filières de proximité. Pour les structures publiques, c’est l’opportunité de valoriser leur terroir, leurs produits ou services, leurs entreprises et s’assurer de la traçabilité pour donner de la confiance à leurs administrés.

Il y a incontestablement des actions à mener pour faire se rapprocher l’offre et la demande, pour limiter les temps de transport et les pollutions, les coûts de manière générale en achetant chez les fournisseurs régionaux pour ainsi drainer l’argent vers les territoires et améliorer l’emploi et le développement local.

Des initiatives partout en Europe

En Italie, les pratiques sont avancées : Les villes de Ferrara, Gênes, Rome ou Bologne ont mis en place des politiques d’achats alimentaires durables pour la restauration collective publique (cantines, écoles, hôpitaux). Des initiatives fleurissent également en Allemagne dans les cantines d’entreprises ou au sein des établissements d’enseignement. Un projet germano-hollandais a été lancé par l’université de Mannheim pour optimiser les ressources nécessaires à l’approvisionnement de cinq centres hospitaliers de la région frontalière de Arnheim-Nimwegen-Kleve : de l’achat des denrées, en passant par la production, le conditionnement, la distribution jusqu’au traitement des déchets. D’autres projets émergent autour des filières de proximité pour valoriser les produits locaux et développer le marketing territorial régional.

En Bretagne, Breizh Small Business Act, constitue une opportunité de travailler mieux ensemble. Si la réglementation évolue,  ce sont surtout les comportements et la capacité à faire ensemble qui doivent changer.

Les données vont permettre d’anticiper les demandes

Pour faciliter la transparence, la rencontre de l’offre et de la demande et la mobilisation des donneurs d’ordres … le prototype de portail régional en ligne  « My Breizh Open Data – Marchés Publics » va permettre de mettre en exergue les marchés publics attribués par les donneurs d’ordres publics bretons aux entreprises bretonnes grâce aux données de marchés publics issues des logiciels métiers des collectivités. Par exemple, ces données vont permettre aux entreprises d’identifier qui a besoin de quoi, où, quand comment … et à quel montant. C’est une nouvelle étape pour l’ensemble des acteurs. Les entreprises pourront ainsi anticiper les demandes, se positionner sur les offres mais aussi planifier des prix ou des actions spécifiques pour anticiper les besoins et fournir des petits pois ou légumes locaux de qualité au meilleur prix selon une organisation optimisée. Par filière, elles disposeront ainsi d’une vision très précise de l’achat public.

Le portail est également un outil pour agir, valoriser l’achat public mais aussi inciter les donneurs d’ordres à changer leurs pratiques par une meilleure connaissance des entreprises, produits et services sur le territoire.

Ce projet régional innovant anticipe l’obligation fixée par la toute récente ordonnance relative aux marchés publics qui impose aux acheteurs de rendre public le choix de l’offre retenue et de rendre accessibles sous un format ouvert et librement réutilisable les données essentielles du marché public.

Pour nous faire connaître votre intérêt et manifester votre souhait de participer à un atelier dédié à l’analyse des marchés publics des filières de proximité, adressez-nous un mail à contact@breizhsmallbusinessact.fr

Patrice Remeur, Fondateur Good Info

Membre du Conseil d’administration de l’association Breizh Small Business Act

Commentaires fermés sur Marchés publics et filières de proximité sont à l’étude à Plévin.
Home articles Marchés publics et filières de proximité sont à l’étude à Plévin
credit
© Breizh Small Business Act